Sauvegarde du verger de Gap-Charance

L’avenir continue à s’écrire à Gap Charance. Dans le cadre de l’action entreprise par la SAPN (Société Alpine de Protection de la Nature), avec une acceptation passive de la commune propriétaire, les vergers de poiriers 1, 2 et 6 ont été débroussaillés,

les ronces et autres pousses coupées, gyrobroyées et des troncs sont blanchis progressivement grâce à un badigeon en biodynamie. Une réflexion est en cours pour le verger 4 de pommiers, qui recèle des variétés intéressantes.

Les croqueurs ne sont pas officiellement dans la boucle, malgré les demandes de la SAPN auprès de la ville de Gap, et nos propositions d'activités, d'animations culturelles et pédagogiques datent de plus de 3 ans maintenant.

Mais ceux qui se décarcassent presque quotidiennement, avec le stagiaire de la SAPN, aidés par une entreprise locale pour broyer et composter, sont bien croqueurs, puisqu’ils sont membres du bureau ou du conseil d’administration : pour ne pas citer Jean-Pierre et Pierre, sans oublier les aidants ponctuels.

Ils s’attaquent maintenant depuis quelques jours à la taille, enlevant d’abord ce qui est mort, mettant du cicatrisant, ... et ont besoin de renforts!

pour que Charance vive toujours!

Plus d'informations, avec reportage photo à la page de l'association locale des Alpes Latines.

Daniel BOHN 5 janvier 2017

Croqueur de pommes des Alpes latines