couverture 160Le Bulletin est la colonne vertébrale de l'Association. L'adhésion à l'association (par année civile) donne droit à l'envoi de 5 bulletins par an.

Cliquer pour télécharger l'éditorial du n°160.

Les adhérents de l'Association des Croqueurs de Pommes sont dispersés dans tout l'hexagone, plus un contingent à l'étranger. Une liaison entre eux est indispensable. Tous sont demandeurs d'informations et de formation dans les domaines de l'arboriculture, de la pomologie, de l'agriculture biologique, de l'environnement fruitier. En réponse à ces besoins : le Bulletin de liaison et les diverses publications.

Le Bulletin a accompagné, dès ses premiers pas, la Société naissante. Paraissant chaque trimestre (rythme qui ne s'est jamais démenti), il a permis la circulation des idées entre les membres de cette confrérie pas comme les autres. En réalité, peu à peu, le Bulletin a inventé l'Association.

Au départ, l'idée de Jean-Louis CHOISEL était d'informer les quelques adhérents, de leur permettre de s'exprimer sur leurs problèmes, et de donner l'occasion au spécialiste qu'il était de leur apporter réponses et bonne parole. Les premiers Bulletins étaient dactylographiés, voire écrits à la main. Puis est venue la Gestetner du maire d'une commune voisine, adhérent de la première heure. En totalité, il s'agissait de comptes rendus et de convocations à des réunions et, surtout, de courrier des lecteurs.

 

La périodicité régulière (quatre par an) a été maintenue, non sans grandes difficultés. Au fil des années, le Bulletin s'est enrichi en articles techniques, en illustrations, en nombre de pages. Le volume de chaque livraison a plus que quintuplé. La couleur vient d'y faire son apparition et, chaque année, un numéro thématique est consacré à une espèce fruitière. (Déjà parus : cerises, abricots, pêches, prunes.)

Un sondage (1990) a permis de préciser ce que les adhérents pensent et ce qu'ils attendent de leur Bulletin.

  • 62% privilégient les techniques : conduite du verger, taille, greffage, traitements, pomologie, découvertes scientifiques.
  • 43% recherchent par priorité la vie de l'Association : courrier des lecteurs, vie des sections locales, comptes rendus et convocations, calendrier des manifestations.
  • 16% de divers : recettes de cuisine, bricolage, éducation du consommateur, ethnobotanique, modes anciennes.
  • 11% sont pour l'ouverture sur le monde : écomusées, associations soeurs, internationalisation, nouveautés écologiques, bibliographie.

Un autre regroupement des réponses, hiérarchisées, donne :

  • Défense du patrimoine fruitier : 16 places de 1er,
  • Arboriculture : 16 places,
  • Pomologie : 14 places,
  • Liaison entre sociétaires : 13 places,
  • Education du consommateur : 7 places,
  • Ecologie : 1, (mais intérêt général, aux 3è et 4è places).

En même temps, le sondage confirme que les isolés (membres non associés à un groupe, une section, une association locale) accordent, et cela se comprend, une importance toute particulière à leur revue.

Voilà donc notre Bulletin. Centré sur la conservation du patrimoine fruitier, c'est :

  • Un outil de formation
  • Un moyen d'information
  • Un organe de liaison, porteur d'un message.

C'est pourquoi l'Association lui consacre la quasi-totalité du produit des cotisations. D'où son aspect austère, depuis peu tempéré par une illustration plus abondante, ainsi que par l'apparition de la couleur. Ce n'est d'ailleurs pas une revue à part entière, vendue dans les kiosques. C'est un modeste bulletin de liaison offert gratuitement à tout adhérent ayant réglé sa cotisation.

Depuis la machine à écrire et la ronéo des débuts, plusieurs entreprises d'imprimerie (toutes de type associatif ou coopératif) ont apporté des améliorations à l'aspect et à la lisibilité de la livraison. Le Bulletin, dont la publication réellement trimestrielle (mois 3- 6- 9- 12) s'adjoint chaque année un numéro bis comprenant diverses communications administratives, le calendrier des manifestations et cours techniques prévus pour toute la France (plus de 450 pour 2009 par exemple, expositions non comprises Voir la rubrique "Calendrier"), des informations administratives et des références bibliographiques.Une petite équipe  de bénévoles assure la création de chaque numéro : récolte des articles (le plus souvent oeuvres d'adhérents, spécialisés ou occasionnels), mise en forme, corrections, frappe, puis emballage et expédition.( Seule la mise en pages définitive est assurée par une professionnelle ) Cette petite équipe assure la continuité d'un indéniable esprit Croqueur fait de sérieux fortement teinté d'humour, convivial, peu revendicatif mais volontariste et tourné vers le concret.

André BUGNON