Imprimer

Echaudure de prématurité

L'une des maladies physiologiques les plus fréquentes des pommes, parfois observée sur poires, et due à l'oxydation de l'a-farnésène, composé naturel du fruit.

Elle affecte surtout les variétés sensibles (Granny Smith, Rouges américaines, …) après cueillette trop précoce.

Elle se caractérise par un brunissement superficiel, en plages diffuses, plus facilement observables sur les parties peu colorées du fruit et pouvant devenir d'aspect rugueux. S'accentue à température ambiante. La chair n'est pas affectée.

Echaudure de sénescence

Elle affecte les fruits des variétés sensibles (Reinettes, Golden Delicious, William's, …) après cueillette trop tardive et entreposés trop longtemps au froid ou dans de mauvaises conditions.

Elle apparait préférentiellement sur la face ensoleillée du fruit, et se manifeste par un brunissement en zones plus ou moins bien définies, souvent dans la partie oculaire du fruit; peut évoluer vers une légère dépression, d'aspect granuleux.

Echaudure solaire

canicule-2005-5687

En région chaude, ou lors d'années à ensoleillement particulièrement intense, sur certaines variétés (Granny Smith, Delblush, …).

Les symptomes sont superficiels, de forme circulaire et à contour bien défini. La couleur peut atteindre le brun soutenu.

En phase finale, les tissus sous-épidermiques peuvent être atteints.

 

Brunissement de sénescence

Sur fruits en sur-maturité. La sensibilité est accrue par une teneur en calcium faible, des gros calibres, des récoltes tardives. Des températures élevées et une forte humidité en conservation accélèrent le phénomène.

Brunissement interne, évoluant vers la surface. En phase finale, des plages aux limites imprécises et de consistance molle sont visibles de l'extérieur.

Elles sont souvent localisées dans la partie oculaire du fruit et parfois accompagnées d'un décollement de la peau et d'une texture farineuse dans les zones de couleur normale.

Vitrescence

Déséquilibre physiologique au verger (manque de calcium, excès d'azote, …) qui provoque la diffusion d'un liquide riche en sorbitol dans les espaces inter-cellulaires.

vitrescence HF 4127

Apparaît surtout en cas de récolte tardive (Fuji, Reinettes, Cox's Orange, …).

Une ou plusieurs plages translucides, de taille variable, pouvant aller jusqu'à la moitié de la surface de coupe. Peuvent être visibles de l'extérieur, et évoluer en brunissement secondaire.

Bitter pit

bitter-pit-3744

Lié à une faible teneur en calcium ou un rapport (K+Mg)/Ca trop élevé.

La sensibilité des fruits est accrue par une alimentation en eau irrégulière des arbres jeunes ou faiblement chargés (rapport feuilles/fruits élevé) et une date de récolte précoce.

Les masses brunes spongieuses et globuleuses, non lenticellaires, de consistance sèche, dépasent rarement 1cm de diamètre, et sont situées le plus souvent sous l'épiderme, atteignant la surface au cours de leur évolution.

Souvent situées dans la moitié oculaire du fruit.

Texte  et  Photos : Henri FOUREY

Affichages : 13174