Imprimer

LES POMMES DITES «  DE MOISSON » DE NOS VERGERS

Qu’entend-on par « pommes de moisson » ou « des moissons » ?

Ce sont des variétés qui ont la particularité d’arriver à maturité en même temps que les moissons des blés ou de l’avoine.

Chaque région, chaque terroir peut s’enorgueillir de posséder une ou deux pommes dont la précocité correspond à l’époque des moissons.

Il serait prétentieux de vouloir toutes les citer, tant elles sont nombreuses et parfois méconnues ailleurs que dans leur terroir d’origine.

Mais certaines se sont répandues un peu partout. C’est le cas de la plus connue de toutes, la « Transparente Blanche »qui mûrit dès la fin des cerises.

transparente
Transparente Blanche

Elle porte différents noms : Saint-Jean, Glace d’été, Sainte-Anne en Bretagne, etc.

A ne pas confondre avec la Transparente de Croncels qui est beaucoup plus tardive.

A ma connaissance, la toute première pomme à mûrir est « l’Api rouge d’été ».Elle est parfois consommable dès le mois de juin.

api rouge d'été

Api Rouge d’été

Il arrive parfois à l’arbre de refleurir en juin en même temps que la première récolte, et de fructifier en donnant une deuxième petite récolte en octobre. C’est une curiosité.

De la même précocité et même un peu avant la Transparente Blanche, nous pourrons nous régaler avec la belle et savoureuse « Passe-Pomme d’Eté » dont les couleurs chatoyantes attirent le regard et la gourmandise.

Passe pomme d'été

« Passe pomme d’été »

 

Il en existe une autre, qui nous vient de Russie, au moment où ce pays était très ouvert à la culture française. Il s’agit de la pomme « Pierre Le Grand» baptisée ainsi en l’honneur du tsar Pierre 1erqui régna sur la Russie de 1682 à 1725. Cette excellente petite pomme est hélas en voie de disparition.

Pierre Le Grand

Pomme Pierre Le Grand

Deux autres pionnières de la maturité avancée sont les pommes « Astrakan blanc » et  « Astrakan rouge ».L’Astrakan rouge est d’un rouge violacé uniforme caractéristique, mais elle est parfois très peu colorée.

L’Astrakan blanche n’est pas toute blanche, elle est souvent parcourue de stries rose violacées. Il faut noter qu’Astrakan est souvent employé au genre masculin et on parle dans ce cas d’Astrakan blanc.

 

astrakan blanc Astrakan Rouge
Astrakan blanc Astrakan rouge

 

Juste après ces variétés apparaît la pomme « Moisson Blanche »,de son vrai nom « Cludius d’été » ou Cludius d’automne car elle se garde jusqu’en septembre. C’est une pomme qui ressemble un peu à Transparente Blanche mais qui est de couleur beurre frais et souvent à peine rosée sur une joue. C’est une excellente pomme de table juteuse et rafraîchissante. C’est aussi une merveilleuse pomme à tarte et à compote

Moisson Blanche
pomme Moisson Blanche

La variété « Sävstahölm » (quel nom !) qui est une variante de la pomme « Rose de Virginie » marque son origine suédoise. C’est une belle pomme dont les premiers exemplaires sont marqués de longues et larges stries violacées.

Rose de Virginie Sävstaholm

pomme Rose de Virginie

Vient ensuite la « Beauty of Bath » souvent appelée « Moisson rouge ».C’est une très bonne pomme qui a la particularité de se garder quelques bonnes semaines. Malgré son origine anglaise, elle a conquis tous les terroirs de France grâce à ses qualités d’aspect et de goût. Elle a une cousine qui est une obtention récente par hybridation et qui se nomme Discovery.

 

Beauty of Bath
pomme Beauty of Bath

Pour en terminer avec les appellations « Moisson », il me reste à vous présenter une pomme très locale : la « Moisson lente »aussi appelée « Chire ».Pourquoi « Moisson lente » ? C’est sans doute à cause de sa mise à fruits lente. C’était la pomme des « Chires » c'est-à-dire des gens riches, en patois local. Ce fruit particulièrement acidulé est un bon fruit à pâtisserie.

Moisson Lente

pomme Moisson lente

Un almanach complet ne suffirait pas pour citer et décrire toutes les pommes dites « de Moisson » qui existent sur le sol national, car notre patrimoine est très riche en pommes précoces. Il suffit de consulter les 732 fiches publiées dans notre bulletin pour s’en convaincre.

Les pommes précoces ont en général l’inconvénient de ne pas se garder très longtemps. Ce sont des fruits « primeurs » qu’il est très agréable de déguster sur l’arbre ou très rapidement après la cueillette.

Mais quel plaisir gustatif …et quel rafraîchissement en bouche quand le soleil commence à darder ses chauds rayons d’été ;

Texte et photos de Georges Gueutal (sauf la pomme « Pierre LE GRAND » qui est de Matha Wabnitz et celle « d’ASTRAKAN ROUGE » qui est de Pierre Huot-Marchand , tous les deux étant de Franche-Comté. Cet article est extrait du bulletin n°134.

Affichages : 39488