Imprimer

LES PIGEONNETS

Sont appelées « pigeons » ou « pigeonnets » de nombreuses pommes ayant en commun une forme conique plus ou moins arrondie comme le montre cette reproduction ancienne de la pomologie allemande.

 Pigeonnet Rouge d'HiverPigeonnet Rouge d’Hiver

Etymologie : Dans son dictionnaire de pomologie (1873)André Leroyne fait pas de différence entre les pomme appelées « Pigeon » et celles nommées«Pigeonnet », prétextant qu’il n’y a pas suffisamment d’écarts entre les caractères pour justifier ces deux noms différents dont l’un est le diminutif de l’autre.

Il en a fait une seule et unique appellation sous le vocable de «Pigeonnet».

D’après Leroy le mot « pigeonnet » viendrait du fait que les fruits avaient des couleurs variables et changeantes comme les « Gorges de pigeons »

Or il existe bel et bien des « pigeonnets » de toutes les couleurs.

J’ai lu dans un autre ouvrage, que les pommes « pigeon »ou « pigeonnet » tiendraient aussi leurs noms de la forme des poitrines de haute tenue de ces dames en guêpières et dont il nous reste le mot « pigeonnant » pour qualifier des seins ou certains soutiens-gorge.

Je ne saurais trancher entre ces deux définitions…qui sont toutes les deux, des histoires de « gorges»

Pigeonnet  Rouge de feu

Pigeonnet rouge de feu

Variations : Leroy cite et décrit une douzaine de pigeonnets, du plus hâtif (Pigeonnet Blanc d’été)au plus tardif (Pigeonnet Blanc d’hiver) et du plus clair au plus foncé (Pigeonnet Rouge de Feu ou Pigeonnet de Rouen) sans oublier ceux qui sont striés de rouge (Pigeonnet Commun) ou lavés de rose ou de rouge (Pigeonnet d’Oberdieck)

Pigeoonnet Commun  (Coeur de pigeon)   Pigeonnet d'Oberdieck

Le pigeonnet Commun dit Cœur de Pigeon                       Pigeonnet d’Oberdieck 

Certains déclinent leur origine dans leurs noms. C’est le cas du Pigeonnet de Jérusalem qui serait peut-être originaire de Judée, et qui a la particularité de n’avoir parfois que 4 loges en croix en son cœur… comme pour rappeler les croisades…. !

Pigeonnet-de-Jérusalem-ORIGINE-Henri-Fourey w 1597Pigeonnet de Jérusalem

D’autres nous disent dans leur nom, d’où ils sont venus, tels le Pigeonnet Anglais ou celui de Rouen.Enfin il y a ceux qui sont dédiés à une personnalité comme le Pigeonnet Lucas (découvreur dans la région de Blois de la poire qui porte son nom) ou celui d’Oberdieck (célèbre pomologue allemand, qui fut un écrivain réputé en horticulture et illustrateur de nombreux fruits et fruitiers )

Doubles appellations : On trouve aussi des pigeonnets qui sont parfois plus connus par leurs synonymes.

C’est le cas du Pigeonnet d’Armor réputé régionalement sous le nom de Galeuse, car l’arbre a tendance à produire sur ses branches, des « broussins » appelés gales, qui sont des embryons de racines aériennes propices au bouturage, si on les met en terre.

Galeuse ou Pigeonnet d'Armor

Galeuse ou Pigeonnet d’Armor

Dans le même ordre d’idée existe le Pigeonnet Doré plus connu sous le nom de «Loisel» du nom de son obtenteur belge qui a créé plusieurs variétés de fruits par ses semis de pépins.

Il reste à traiter d’une pomme faisant un peu exception à la règle édictée par Leroy. Il s’agit de la pomme « Gros Pigeon» qui apparaît comme la plus volumineuse d’entre toutes. « Gros pigeon » est plutôt connu par son synonyme  « Pigeon Normand» ou aussi« Gros Pigeonnet ». Il est très ancien, car il est déjà cité sous ce dernier nom dans le « Traité des jardins » de 1722.

 

Gros Pigeon ou Pigeon Normand

Gros Pigeon ou Pigeon Normand

Si les formes de pommes « Pigeonnées » existent un peu partout, il faut remarquer et reconnaître que c’est dans l’ouest de la France et en Normandie en particulier, que l’on en trouve le plus grand nombre.

Il semble bien d’après Leroy que c’est le terroir d’origine de ce genre de pommes, et en tout état de causes, de cette appellation si particulière.

Toutes les pommes ayant cette forme remarquable ont-elles un ou plusieurs gènes en commun déterminant leur aspect .. ? L’avenir nous le dira peut-être un jour, car l’INRA travaille actuellement à déchiffrer les ascendances et les parentés de certaines de nos vieilles pommes.

Il existe aussi de nombreuses autres variétés qui présentent cet aspect pigeonné et qui n’en porte pas le nom.

On peut citer par exemple les variétés Jolibois ou Adam-Figue d’été qui sont les plus connues nationalement

jolibois

Mais de nombreuses pommes locales ayant cette forme particulière sont dans ce cas .

On y trouve , en vrac, selon les régions l’Arboisine, la Gibaumé, la Blanche de Baldenheim, la Cravert,la Coutoé,ou la Fustière 

Ces braves petites pommes régionales n’ont pas eu droit au nom de Pigeonnet... Allez donc savoir pourquoi …? Ce sont les mystères de la pomologie et des noms de baptême.

Texte et photos Georges Gueutal

(Extrait du bulletin n°134)

Affichages : 17066